Flux News Magazine #86

Edito

Voici un numéro qui sort avec un peu de retard. Et pour cause, nous ne pouvions ne pas rendre hommage à une des grandes figures de l’art contemporain belge. Jacques Lizène nous a malheureusement quittés, à cheval entre septembre et octobre. La date exacte de sa mort reste floue du fait qu’il vivait seul et que sa disparition n’a pu être décelée de suite. Jacques Lizène a accompagné l’histoire de ce journal depuis le début du parcours, fin 1993. Il faisait partie des premiers abonnés. Est parti au même moment Jacques De Maet qui lui a collaboré de nombreuses années en rédigeant ses textes accompagnant des coups de coeur. Nous lui rendons hommage également dans ce journal. 

La première page nous connecte sans le citer au Petit Maître. Le perçu et le non perçu, sont au centre de cette image, elle a été prise dans le cadre de l’exposition du couple d’artistes Brognon Rollin au BPS22. Le perçu: Assis confortablement dans son fauteuil, Elvin Williams attend un hypothétique appel qui le libérera de sa position assise.  Le non perçu: En Belgique une personne a notifié à son médecin son désir d’abréger ses souffrances en l’aidant à mourir dignement. Au moment fatal, le message sera transféré au line sitter pour qu’il clôture sa performance. Les line sitter sont des personnes qui sont engagées par une société pour faire la file à la place de clients fortunés qui n’ont pas envie de subir le désagrément d’une file d’attente. 

Le non perçu dans cette performance, “Until Then”, pourrait se définir comme la dernière version tragique de la réalité, la sortie définitive du cadre en quelque sorte. On pourrait définir cette action, pourquoi pas, dans la série des remakes concernant les postures dites d’Art d’attitude. Il y va de l’Art d’attitude comme dans d’autres activités humaines, tout est questions de points de vues. Dans l’art d’attitude tout fait farine au moulin. L’interview inédite de Jacques Lizène reprise dans ce journal en hommage au petit Maître nous en dévoile les spécificités. D’emblée un postulat de base se pose, ne pas confondre art d’attitude et attidudes dans l’art, j’avoue avoir confondu longtemps ces deux termes avant d’en déceler leurs particularités. Les attitudes artistiques sont légions et ne concernent pas exclusivement le monde de l’art. Le monde est rempli de postures spécifiques pouvant convenir. Harald Szeemann en 1969 s’était bien gardé du reste d’utiliser le mot art, dans son intitulé d’expo « When Attitudes Become Form ». C’était pour lui une façon de bouleverser les codes. Il ne s’agissait plus simplement de faire entrer l’art, l’oeuvre finale, dans le milieu de l’art, mais de célébrer d’attitude , le processus artistique au sein du musée. 

Une révolution à l’époque. Cette petite parenthèse se referme.  À mes yeux, l’Art d’attitude revendiqué comme tel reste l’attitude artistique quand elle est clairement signifiée et archivée par l’artiste comme art d’attitude. Ne devient pas un produit labellisé Aart d’attitude qui veut… Cette interview au centre de ce journal éclaire sur la paternité du terme généralement décerné à Ben dans l’Histoire de l’art avec sa définition de 1984: “L’art d’attitude existe lorsque chez l’artiste dans son oeuvre l’attitude envers l’art, la vie prend le pas sur le produit esthétique.” Le Petit Maître redresse la barre et nous donne sa version historique des faits. Pour lui l’art d’attitude intègre la totalité de sa personne, il implique nécessairement la fusion entre l’art et la vie. Une fusion qu’il a définie lui même avec l’idée de non procréation qu’il a matérialisé dans sa chair par une opération de vasectomie en 1970.
 J’ai voulu faire participer Ben dans ce numéro en lui proposant de réagir par mail aux propos de Jacques Lizène. A ce stade je n’ai toujours pas reçu de retour…  

Aldo Guillaume Turin, dans sa chronique 24, rend hommage à Christian Boltansky. Autre attitude avec Christian Boltansky qui aimait répéter vers la fin de sa vie: Je ne fais plus d’objets, je fais des installations, qui comme des partitions musicales pourront se rejouer après ma mort. Pas de problèmes avec Lizène d’autres ont déja commençé de son vivant, à rejouer sa partition…

Sommaire

2  Édito. Hommage à Jacques lizène
4 Un portrait de Kapwani Kiwanga par Jeanpascal Février.
5 Les Poèmes industriels de Marcel Broodthaers au Wiels, un texte de Colette Dubois
6/7 Livres, un recensement des sorties sur l’Art urbain, Immersion dans les Archives Magnum par Véronique Bergen 
8/9 Exposition au MACs, interview de Tamara Laï par L.P. et texte de Sandra Caltagirone sur Leon Wuidar 
11 Salgado Amazônia, Philharmonie de Paris, Exposition et livre  par Veronique Bergen
12 « Prix artistique de Tournai : génération 90. un texte de Michel Voiturier
13 Yves Zurstrassen, une exposition à la galerie Baronian Xippas recensée par Claude Lorent. Prix du Hainaut
15 Rétrospective de Francis Feidler à l’Ikob, un texte de L.P.
15 Disparition de Jacques De Maet, un hommage par L.P.
16 Interview d’Adriano Altamira et Jacques Charlier par L.P.
17 Expo Altamira à la galerie Angellina par Athanasia Vidali
18/19 Hommage à Jacques Lizène, un texte de Yoann Van Parys
20/21 Retranscription d’une interview entre Jacques Lizène et Lino Polegato par Anne Mathurin
21 Thierry Tillier, expo galerie Jacques Cerami, un texte d’Annabelle Dupret.
22/23 Expo au LUMA Arles, un recensement par Michel Voiturier
23  Biennale de photographie du Condroz, le coup de coeur de Caroline Lamarche.
24/25 Rétrospective de Shimabuku au nouveau Musée National de Monaco par Louis Annecourt
26/27 Vincent Geyskens au musée M de Louvain, un texte de Jena Tausen
28/29 Entretien entre Pascale Viscardy et les mountaincutters
30 Entretien entre Clémentine Davin et Anaïs Chabeur
31 Expo Brognon Rollin au BPS22, un texte de Clémentine Davin.
33 Stephan Balleux et Porz An Park au Botanique, un texte de Sandra Caltagirone.
34 Chronique 24 sur Christian Boltanski, William Kentridge, Mary Gagarine par Aldo Guillaume Turin.
35 Expo au Singel et présentation de son livre, un entretien entre Lino Polegato et Pierre-Philippe Hofmann

Lino Polegato

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.